PERMETTRE AUX FRANÇAIS DE PRENDRE EN MAIN LEUR DESTIN EN 2012

Et alors? Qu’est ce qu’on en fait ?

La vérité est révolutionnaire. J’en prends pour preuve les évènements en Tunisie. D’aucun sait combien internet, notamment les deux sites twitter et facebook, ont aidé à structurer (un peu) la révolte populaire, mais surtout de faire circuler l’information, et les motifs d’indignation. Ben Ali a réagi un peu tard en coupant autant que possible le réseau internet. Trop tard, car, un autre aspect avait, dès les premiers jours, consolidé la prise de conscience, et donné de la crédibilité à un sentiment sourd dans le pays : L’élite, et notamment le clan Ben Ali s’enrichissait. (Je vous renvoie à l’article du Monde.fr qui traduit pour partie ce message)

ÉLa multiplication des téléphones portables, et leur caméra intégré, la circulation et réplication à l’infini des films sur youtube a consolidé le mouvement de révolte qui s’engageait : les tunisiens étaient nombreux et ils se savaient nombreux, et dès lors, chaque coups de matraque renforçait la mobilisation de chacun, et l’indignation de tou. Voilà ainsi comment et pourquoi wikileaks, comme instrument de démocratie, est important. D’autres wikileaks viendront, demain, sur tous les terrains et remettront en cause les exactions au sein d’une entreprise, les dégâts environnementaux d’un gouvernement, les massacres économiques, les malversations sociales

A l’heure où les lois liberticides se développe en France contre Internet, où les propos de l’UMP n’ont de cesse de criminaliser le web, l’exemple Tunisien nous montre l’importance et l’enjeu de ce débat. La question n’est pas aujourd’hui de présenter le meilleur candidat au sein du cirque médiatique, mais bien le meilleur pour présenter une méthode qui redonne confiance et espoir à nos concitoyens, qui les fasse acteurs. André Chassaigne s’inscrit, par sa pratique, grâce à son expérience, par son bilan, au cœur de la mutation en cours dans la société, pour le Front de Gauche.